L’hôtellerie et la biodiversité : une relation gagnant-gagnant !

De nos jours, on entend malheureusement beaucoup parler des effets négatifs du secteur du tourisme et de l’hôtellerie sur la biodiversité. En revanche, ce dont on parle un peu moins, c’est de la manière dont le secteur peut contribuer positivement à la préservation de l’environnement. 

En effet, les hôtels peuvent apporter une contribution significative à l’atténuation des effets du changement climatique. Cela, en limitant leur consommation d’énergie, en améliorant leur efficacité énergétique et en introduisant des pratiques favorables à la biodiversité dans leur quotidien. 

Dans cet article, découvrez les leviers clés que le secteur de l’hôtellerie dispose. D’une part, pour préserver la biodiversité et l’environnement, et d’autre part, pour créer une relation gagnant-gagnant !

Mais avant tout, qu’est-ce que la biodiversité et quelle est son importance ?

hotellerie_et_biodiversite_le_pietriLa biodiversité est partout autour de nous. Elle est au cœur de nos vies. Par exemple, lorsque vous sortez vous balader, vous trouverez aussi bien des insectes, que des plantes, des oiseaux et d’autres animaux. De la même façon, vous pouvez observer différents types d’habitats et d’écosystèmes : des rivières, des étangs, des forêts, des marécages, etc. Et chacun abrite différentes espèces de plantes et d’animaux. Autrement dit, c’est ce que l’on peut appeler la biodiversité

Plus simplement, la biodiversité désigne “l’ensemble des êtres vivants ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils vivent”.

Malheureusement aujourd’hui, la biodiversité est en danger. En effet, par nos activités industrielles, économiques ou urbaines, mais aussi par le réchauffement climatique que nous causons, nous contribuons à faire disparaître de nombreuses espèces vivantes.

Toutefois, la biodiversité est essentielle à la vie humaine et à notre bien-être. Elle est donc d’une importance cruciale. Par exemple, les insectes participent à la pollinisation de nos cultures. Les oiseaux dispersent les semences. Les champignons, les vers et les micro-organismes produisent des nutriments et des sols fertiles. En ce sens, la disparition de certaines espèces peut perturber des écosystèmes et les rendre plus fragiles.

Quel est le lien entre l’hôtellerie et la biodiversité ?

Aujourd’hui, dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, la tendance et les projections futures ne sont malheureusement, pas très optimistes. En effet, lorsque le développement touristique ne suit pas une éthique en faveur du développement durable, bien souvent, cela a un impact négatif sur la biodiversité. 

Afin de bien comprendre le lien entre l’hôtellerie et la biodiversité, et la raison pour laquelle aujourd’hui, on entend beaucoup plus parler des impacts négatifs, rappelons quelques éléments.

Un hôtel peut, en effet, avoir un impact sur la biodiversité à chaque étape de son cycle de vie, depuis sa conception jusqu’à sa fermeture. Par exemple, à travers : 

  • Le choix des matériaux pour sa construction ;
  • Le lieu où les activités de construction se déroulent ;
  • Le choix des méthodes de construction, l’origine et la quantité ;
  • L’eau et l’énergie utilisée (au stade de la construction et de l’exploitation) ;
  • Les déchets solides et liquides que l’hôtel produit ;
  • La façon dont sont gérés les espaces verts qui l’entourent ;
  • L’impact direct des clients.
  • Etc. 

Tant d’arguments qui poussent à beaucoup plus parler des effets négatifs. D’une certaine façon, c’est compréhensible. Mais, quand est-il des effets positifs ? Des leviers clés que l’hôtellerie dispose pour préserver la biodiversité ? Les réponses ci-dessous.

Quels sont les leviers que le secteur de l’hôtellerie peut engager pour préserver la biodiversité ?

hotellerie_et_biodiversite_lepietri_

Le secteur de l’hôtellerie peut contribuer de façon importante à la préservation de la biodiversité et cela, sur plusieurs volets.

1. La valorisation des espaces naturels et des écosystèmes

Nul doute à dire que, sur ce premier point, le secteur à la capacité de construire des paysages (terrains et jardins) et des écosystèmes qui préservent la biodiversité et en parallèle, qui vont attirer les visiteurs

En effet, par l’utilisation d’espèces végétales indigènes pour l’aménagement paysager et la réduction de la lumière et du bruit, l’hôtelier peut déjà participer à la valorisation des espaces naturels et des écosystèmes. 

Effectivement, une espèce végétale indigène croît et vit naturellement dans la région où l’hôtel se situe, sans y avoir été importée par l’Homme et ses activités. De cette façon, l’hôtel prend soin de son écosystème local. Les plantes indigènes fournissent un abri et une nourriture à la faune et soutiennent les pollinisateurs. Ainsi, elles favorisent la biodiversité et l’intendance de son patrimoine naturel.

Par conséquent, à la différence d’autres secteurs, l’hôtellerie peut parfaitement se composer avec la biodiversité et fonctionner en synergie avec elle.

2. Le développement de l’hôtellerie durable et écologique pour préserver la biodiversité

Sur ce deuxième point, il est important de se concentrer sur les ressources dont dispose un hôtelier pour préserver la biodiversité et se tourner vers un hôtel durable

Par exemple, des choix responsables peuvent être faits concernant l’aménagement des chambres et des espaces communs. Notamment, lors des projets d’expansion et de rénovation. Et cela, en mettant l’accent sur le contrôle de la consommation en eau et en électricité.

C’est justement, ce que le Pietri Urban Hôtel*** a privilégié lors de sa rénovation en 2006 et en 2010. Depuis, la question du respect de l’environnement a toujours joué un rôle dans le choix de ses investissements. Dès lors, c’est l’un des premiers établissements au Maroc, plus particulièrement à Rabat, ville verte, à avoir obtenu le Label Clef Verte. Un gage de qualité et d’engagement envers le développement durable auprès de ses clients.

le_pietri_urbanhotel_en_savoir_ plus

Par ailleurs, si l’hôtel dispose d’un restaurant, la recherche de produits qui proviennent de sources récoltées et/ou produites de façon durable doit être privilégiée. En particulier, pour les poissons, les fruits de mer, les produits agricoles et le gibier. De plus, des solutions pour réduire, trier et recycler les déchets alimentaires et le plastique sont également à prévoir. De la même façon, si l’hôtel dispose d’un spa, l’utilisation de plantes médicinales et aromatiques locales, pour les produits d’accueil est également à privilégier. 

Enfin, la sensibilisation des employés à la cause environnementale est, elle aussi, nécessaire, de sorte à les impliquer dans la démarche de l’hôtel. Mais aussi pour qu’ils se sentent en adéquation avec les valeurs que l’hôtel défend et pour lequel il œuvre. Il est donc important de former et fournir au personnel hôtelier des informations sur la biodiversité et les écosystèmes locaux. Mais aussi, sur les partenaires avec lesquels l’hôtel travaille et les actions mis en place pour protéger la biodiversité.

3. L’hôtellerie favorise la prise de conscience des voyageurs envers la fragilité de la biodiversité

La préservation de la biodiversité passe également par le message véhiculé par l’hôtel. En effet, par les échanges de discussion, la création d’une complicité avec le client, l’hôtelier peut avoir une influence significative sur les comportements et les actes des voyageurs.

Ainsi, il est crucial que l’hôtelier encourage les activités de loisirs et les excursions responsables. Par exemple, lorsque nous utilisons la biodiversité à des fins touristiques ou culturelles, nous n’en abusons pas nécessairement. Le nombre d’arbres dans une forêt est le même avant ou après la visite d’un groupe de touristes. Toutefois, il est important de les sensibiliser. Notamment, pour ne pas déranger la faune sauvage si des déchets sont abandonnés, ou simplement, pour ne pas dégrader les lieux suite au piétinement des personnes dans la forêt.

C’est pourquoi l’hôtelier doit également soutenir les initiatives locales en matière de conservation de la biodiversité et ainsi, favoriser la prise de conscience de ses clients.

4. La génération de partenariats pour sensibiliser à la protection de la biodiversité

Pour s’investir dans des initiatives écologiques et favoriser les projets locaux d’éco-développement et de préservation de la nature, l’hôtel peut collaborer avec différents partenaires de sa région. 

Par exemple, avec les organismes publics, les collectivités locales ou encore, avec des associations. De cette manière, des relations gagnants-gagnants peuvent être créées. En effet, si l’hôtel communique et recommande à ses voyageurs des lieux à visiter, des événements à ne pas manquer, des activités et des restaurants sensibles à ces sujets ; c’est une façon d’attirer de la clientèle dans ces différents lieux.

Ainsi, grâce au tourisme, des fonds pour la conservation de la biodiversité pourront être collectés. Par exemple, en faisant payer des droits d’entrée et en encourageant les donations volontaires lorsqu’ils visitent certains lieux. 

De cette façon, de nouvelles mesures en faveur de la biodiversité pourront être mises en œuvre dans la région. Par la suite, cela peut provoquer un “effet boule de neige” et attirer de nombreux visiteurs du monde entier. Notamment, car les espaces naturels et les paysages seront époustouflants et les écosystèmes seront préservés. Cela va donc engendrer de la clientèle pour l’hôtel et favoriser un tourisme éthique et durable. Une relation gagnant-gagnant aura donc été établie. 

En résumé

Bien gérés, le tourisme et l’hôtellerie peuvent être des atouts précieux pour la biodiversité. Malgré les aspects négatifs, plus largement connus, il existe tout autant d’aspects positifs que ce secteur peut mettre en avant. Ainsi, à travers différents engagements et des mesures préventives, le secteur du tourisme et de l’hôtellerie peut offrir de nombreuses solutions pour préserver la biodiversité et créer des relations gagnants-gagnants. Cela, aussi bien en faveur de la biodiversité qu’en faveur des hôteliers.